Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Réforme territoriale : Moody's pas satisfait





Le 10 Juin 2014, par

La réforme des régions telle que l'a désiré François Hollande ne va pas assez loin, pointe du doigt l'agence Moody's, qui estime que ce redécoupage des territoires ne va générer aucune économie subtantielle.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
« Nous ne croyons pas que ces mesures généreront des économies pour les collectivités locales et régionales dans les prochaines années », précise l'agence dans un communiqué à propos de la réforme territoriale qui doit entrer en vigueur dès cette année.
 
Pour Moody's, les vraies économies sont à trouver du côté du personnel des collectivités territoriales, trop nombreux. Les dépenses pour ce poste ont fortement augmenté en dix ans — le nombre de fonctionnaires, tous postes confondus, représente 20% de la force de travail en France (soit encore 5,5 millions de fonctionnaires). Rappelons que le gouvernement a prévu une cure minceur de 28 milliards d'euros dans ses dotations aux collectivités d'ici à 2017.
 
Pire encore, la réforme territoriale risque bien de… coûter de l'argent. En 2020, avec la disparition programmée des départements, la fusion entre plusieurs fonctions administratives pourrait bien se montrer plus coûteuse que prévu. Quel est donc l'intérêt de réduire le mille-feuilles administratif si au final, personne n'est gagnant…
 
Il ne faudrait pas trop donner de crédit à l'agence de notation Moody's qui, rappelons-le, n'avait pas vu venir la crise des subprimes; ses notes n'ont finalement que peu d'influence sur les taux auxquels empruntent les États.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook