Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault émet un avertissement sur résultat





Le 19 Octobre 2019, par Olivier Sancerre

Renault est loin d'en avoir terminé avec les difficultés qui secouent le constructeur automobile depuis l'arrestation de Carlos Ghosn l'an dernier. Le groupe a émis un avertissement sur résultat.


Crise profonde


Renault s'enfonce toujours plus profondément dans la crise. Le constructeur automobile a émis un avertissement sur résultat ce jeudi, qui constate que les performances du groupe ne seront pas celles escompté. Ainsi, le chiffre d'affaires va baisser de 4% à 5% cette année, alors que l'entreprise avait annoncé une stabilité. Les résultats du troisième trimestre ne seront guère brillants, avec des ventes en recul de 1,6%. La marge opérationnelle est revue elle aussi à la baisse à 5% : c'est un point de moins qu'attendu. 

Quant au flux de trésorerie annoncé comme positif sur l'ensemble de l'année, finalement ce ne sera le cas qu'au deuxième semestre. Les mauvais résultats enregistrés durant les six premiers mois de 2019 vont peser sur toute l'année. Renault pointe une conjoncture « moins favorable » et un contexte réglementaire exigeant des dépenses toujours accrues. Mais la conjoncture est la même pour tous les constructeurs et force est de constater que le groupe PSA s'en sort plutôt bien.

Stratégie à revoir

Les fondements du groupe PSA ainsi que sa direction sont jugés solides par les observateurs, ce qui n'est pas le cas de Renault. La stratégie mise en place par le constructeur automobile au losange est discutable : certes, les Clio et Captur se vendent très bien. Mais dans le haut de gamme, Renault ne parvient toujours pas à imposer un véhicule : ni la Koleos, la Scenic ou encore le Talisman n'ont réellement trouvé leur public. Or, c'est sur ce segment que les marges sont les plus intéressantes.

Dans un contexte où les ventes européennes de Renault ont baissé de 6% au premier semestre, cet avertissement sur résultat est un nouveau signal d'alarme pour la direction du groupe. Le conseil d'administration a liquidé l'héritage Carlos Ghosn en démettant de ses fonctions Thierry Bolloré. La nouvelle direction, emmenée par Clothilde Delbos (de manière intérimaire), va devoir trouver des solutions rapides et tranchées.



Tags : renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Minorités d'Orient, les grandes trahies de l'Histoire

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »












Rss
Twitter
Facebook