Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault lance ses voitures électriques en autopartage à Paris cette semaine





Le 1 Octobre 2018, par

Les premiers véhicules électriques en autopartage de Renault seront disponibles dès cette semaine, a confirmé Anne Hidalgo. La maire de Paris veut aller vite pour faire oublier le fiasco Autolib'.


Le service Autolib', géré par le groupe Bolloré, a pris fin prématurément au mois de juillet. Ce dossier est loin d'être terminé pour la mairie de Paris et les communes alentour, car l'entreprise réclame aux collectivités un total de 235 millions d'euros afin d'éponger les dettes issues de ce service d'autopartage ainsi que le coût de la résiliation anticipée. La résolution de cette affaire prendra certainement des années, un temps que les utilisateurs d'Autolib' n'ont pas. C'est pourquoi Anne Hidalgo a fait vite et ouvert les vannes de Paris à d'autres services de location de véhicules.

Renault et Ada, filiale du groupe Rousselet, sont les premiers à se lancer. Les deux partenaires ont mis au point une application, Moov'in, qui permet de se créer un compte puis de réserver un véhicule. Contrairement aux Autolib', les voitures Moov'in peuvent être garées n'importe où (sur les emplacements autorisés) à Paris et à Clichy. Le prix, sans abonnement, est de 0,39 € par minute avec un minimum facturé de 10 minutes.

Renault a commencé à installer ses véhicules électriques ce vendredi 28 septembre. Le constructeur va rapidement déployer 100 Zoé et 20 Twizy, pour un total de 500 d'ici la fin de l'année. Il s'engage aussi à assurer la maintenance et la réparation des voitures. D'autres opérateurs se lanceront à l'assaut de Paris, à l'instar de PSA qui fournira à son tour 500 voitures là aussi avant la fin de l'année.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : transport

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook