Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault obtient des concessions de Nissan





Le 17 Juin 2019, par

Renault devrait finalement obtenir ce qu’il réclamait à Nissan qui va restructurer sa gouvernance : des sièges au sein des différents comités. Le groupe français menaçait de bloquer cette réforme.


Renault, premier actionnaire de Nissan, ne voulait pas de cette restructuration de la gouvernance de son partenaire japonais sans concessions de sa part. Le constructeur automobile français souhaitait être mieux représenté dans la nouvelle organisation, notamment en obtenant des sièges au sein des comités des nominations, des rémunérations et de l’audit. Il s’agit pour Renault de conserver son influence au sein des instances dirigeantes du constructeur japonais. Reuters, qui cite des sources proches du dossier, indique que Nissan va accepter les demandes de Renault.

 

La précédente proposition de Nissan statuait que Renault pouvait avoir des sièges au comité de nominations ; mais pas à ceux destinés aux audits et aux rémunérations. Cette nouvelle gouvernance a été décidée suite à l’arrestation au Japon de Carlos Ghosn, soupçonné de malversations financières. Les relations entre les deux partenaires de l’Alliance ne sont depuis plus au beau fixe. Un projet de fusion mis sur la table par Renault a notamment été repoussé par Nissan.

 

Autre dossier sensible : la fusion avorté entre Renault et Fiat Chrysler. Une reprise des discussions pourrait avoir lieu, selon d’autres sources de Bloomberg. L’État français, actionnaire de Renault à hauteur de 15%, serait en effet prêt à réduire sa participation pour permettre au groupe de reprendre les négociations avec l’entreprise italo-américaine.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Nissan

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook