Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Résultats contrastés pour la Poste en 2013





Le 20 Février 2014, par

La Poste peut remercier le CICE. Le Crédit d'impôts pour la compétitivité et l'emploi, entré en vigueur fin 2012, a permis à l'entreprise d'afficher un bénéfice net de 627 millions d'euros sur 2013, soit 31% de mieux qu'en 2012.


Sans le CICE, qui consiste en une réduction d'impôts sur les salariés touchant jusqu'à 2,5 fois le SMIC, la performance de la Poste aurait trébuché de 30%. Sur l'année 2013, le crédit d'impôt a représenté 287 millions d'euros d'économies pour l'entreprise. Les résultats sont donc plutôt contrastés pour la Poste, dont le chiffre d'affaires a augmenté de 2% à 22,08 milliards d'euros. Le résultat d'exploitation recule de 5,6% à 770 millions d'euros - sans le CICE, celui-ci aurait lourdement chuté de 42%.
 
« Pour autant, les effets du recul des volumes de courrier et de la baisse de la fréquentation des bureaux de poste se sont poursuivis et n'ont pas été totalement compensés par la croissance des autres activités, la maîtrise des charges et les effets des tarifs », précise le communiqué. Il reste donc encore un peu d'espace pour continuer à optimiser les résultats.
 
Au niveau des activités, le chiffre d'affaires du courrier est en baisse de 3,5% (11,1 milliards d'euros), tandis que les revenus tirés des colis sont eux en hausse de 5,9% à 5,9 milliards. Autre motif de satisfaction : la Banque postale progresse de 5,7% avec un produit net de 5,5 milliards d'euros. Globalement, le volume de courrier a baissé de 5,5%, après une précédente perte de 5,9% en 2012. L'augmentation du prix du timbre de 50% a compensé la baisse en valeur.
 
Pour 2014, la Poste prévoit une meilleure année grâce, entre autres, à un environnement économique qui devrait bénéficier de la dynamique de reprise en Europe, une inflation modérée, ainsi que des politiques orientées à la rigueur. Le chiffre d'affaires devrait ainsi progresser de 1 à 2%.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook