Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Retards de paiement : la mauvaise habitude française





Le 19 Juin 2015, par

Les retards de paiement des factures est un problème particulièrement épineux, notamment pour les PME qui n’ont pas nécessairement la trésorerie pour faire face en attendant les règlements de leurs clients.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Une étude réalisée par Altares dresse le tableau des bons et des mauvais élèves en la matière et sans surprise, la France est particulièrement mal placée. En Allemagne par exemple, 74,8% des entreprises paient leurs fournisseurs en temps et en heure. Ce chiffre tombe à 54,2% pour les États-Unis.

En France, les entreprises vertueuses sont 38,3% seulement à régler les factures sans retard ! On se console comme on peut, le Royaume-Uni fait pire encore avec 24,1%. Dans l’hexagone, les retards de paiement sont surtout le fait des grandes entreprises et des sociétés de taille intermédiaire ; 91,6% de ce groupe paient leurs sous-traitants avec un retard de 1 à 30 jours. En Allemagne, ce pourcentage passe à 44%.

Globalement, plus l’entreprise compte d’employés, plus le retard de paiement est important. Les sociétés de plus de 250 salariés ont en moyenne de 14,9 à 16,5 jours de retards, alors que les PME en ont moins de 10. Malheureusement, les collectivités territoriales ne donnent pas l’exemple, puisque ce sont elles, et les établissements publics avec elles, qui paient avec le plus de retard en moyenne (19 jours environ).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : facture

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook