Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Retraites : la grève s’organise, Clément Beaune conseille le télétravail





Le 17 Janvier 2023, par Paolo Garoscio

Les syndicats sont en train de s’organiser pour s’opposer à la réforme des retraites. Pour la première fois depuis plus de 10 ans, ils font front uni contre le gouvernement, après les annonces de la CFDT. Jeudi 19 janvier 2023 est prévue la première journée de mobilisation. Et les Français doivent se préparer à de fortes perturbations.


La grève dans les transports s’annonce importante

Mardi 17 janvier 2023 dans la journée, les organisations syndicales devraient dévoiler la teneur de la première journée de mobilisation contre la réforme des retraites portée par le gouvernement. Sans surprise, à la SNCF et la RATP, dont les régimes spéciaux sont menacés de disparition, les salariés sont vent debout contre la réforme qui recueille par ailleurs une large majorité d’avis défavorables chez les Français.

Clément Beaune, ministre délégué aux Transports, craint déjà le pire. Invité de France 2, mardi 17 janvier 2023 dans la matinée, il conseille aux Français d’éviter les déplacements. « Je le dis pour ceux qui le peuvent (...) : tout ce qui permet d'avancer ou de retarder un déplacement (...), de faire du télétravail quand c'est possible, est le bienvenu parce que ce sera un jeudi très difficile dans les transports publics ».

Les premières pénuries dans les stations-service

Les Français semblent avoir compris, en tout cas, que la mobilisation sera massive. Entre autres inquiétudes : la question du carburant et de l’approvisionnement des stations-essence. Se rappelant des perturbations survenues à l’automne 2022, sur fond de grève dans les raffineries TotalEnergies, de nombreux automobilistes ont décidé de faire le plein préventivement.

Résultat : les premières pénuries ont été signalées un peu partout en France lundi 16 janvier 2023. Entre 3 et 4% des stations-service du pays manquaient d’au moins un carburant. Une situation créée par l’anticipation des automobilistes mais qui reste sans commune mesure avec celle survenue lors du mouvement de grève, lorsque plus de 40% des stations de France étaient en rupture totale ou partielle.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook