Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Revenus : la perception des Français biaisée





Le 25 Septembre 2014, par

Les pauvres se croient plus riches, les riches se croient plus pauvres : c'est le principal enseignement d'une nouvelle étude de l'Insee, qui a comparé le niveau de vie des personnes interrogées… et leur perception. Et cela donne des résultats parfois étonnants.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Parmi les personnes du panel les plus modestes, celles qui gagnent moins de 16 400 euros par an, trois cinquièmes estiment qu'elles font partie de la classe moyenne, ce qui est évidemment loin du compte. À contrario, quatre cinquièmes des plus aisés (à partir de 24 500 euros annuels) pensent qu'ils sont moins riches que ce qu'ils sont dans la réalité. 20% estiment que leur niveau de vie fait partie de ceux des plus élevés en France.
 
Pour ce qui est des catégories intermédiaires, c'est à dire les personnes gagnant entre 16 400 et 24 500 euros par an (un tiers du panel), 21% estiment appartenir à la catégorie des plus modestes, mais pour la plupart elles se classent dans le bon groupe.
 
L'Insee pointe un intéressant paradoxe qui peut expliquer les situations de surendettement. 67% des 16 - 29 ans surestiment leurs revenus (la vie avec les parents facilite souvent les choses quand au moment de se comparer avec de jeunes adultes vivant seul et devant supporter le poids du loyer et des charges); c'est aussi le cas pour 63% des 50 - 59 ans. À l'autre bout du spectre, 89% de ce même groupe d'âge parmi les plus aisés déprécient le niveau de leurs revenus.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook