Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryan Air mise sur le service à la clientèle pour renouer avec les bénéfices





Le 3 Février 2014, par

La réussite insolente de Ryan Air a pris fin l'année dernière. Avec des pertes de 32,5 millions d'euros au quatrième trimestre, la compagnie aérienne low cost doit revoir son modèle économique, ce qu'elle s'emploie à faire depuis quelques mois.


L'entreprise irlandaise avait prévenu de cette mauvaise fortune. L'an dernier, elle avait émis deux avertissements sur résultats, à la grande surprise des analystes. Le terrain ayant été préparé longtemps à l'avance, personne n'a donc été surpris de cette perte au quatrième trimestre, alors que la société affichait des bénéfices de 18,1 millions d'euros à la même période en 2012. Le directeur général de la compagnie, Michael O'Leary, explique que cette perte est due en grande partie à la baisse du prix moyen des tickets (de 9%) ainsi qu'à une livre sterling plus faible. Le bénéfice annuel devrait être compris entre 500 et 520 millions d'euros.
 
Le groupe a réagi dès le mois de septembre en faisant voler 6% de passagers supplémentaires (soit 18,3 millions de voyageurs) par le biais de promotions sur les billets. Pour l'année, Ryan Air espère compter 81,5 millions de clients, soit 500 000 de plus qu'estimé. 
 
Le retour aux bénéfices va, et c'est paradoxal étant donné le modèle économique spartiate de la compagnie, s'accompagner d'une amélioration du service à la clientèle. À partir du 1er février, il sera ainsi possible de sélectionner ses places dans l'avion - idéal pour les familles qui pourront voyager ensemble. Outre le nouveau site internet, des billets flexibles ainsi qu'un accès rapide dans certains aéroports sont également prévus. À terme, Ryan Air espère attirer dans ses filets les voyageurs d'affaires, chasse pourtant gardée des compagnies aériennes traditionnelles.
 
Fin novembre, l'entreprise avait annoncé l'ouverture d'une liaison pour Bruxelles, au grand dam des autres compagnies qui voit là une destination d'affaires ouverte à la concurrence du low cost.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook