Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryanair fait face à de multiples conflits sociaux





Le 22 Août 2019, par La rédaction

Ryanair subit actuellement des turbulences sociales. Des mouvements de grève secouent la bonne marche de la compagnie aérienne, qui vient de remporter une manche en justice.


La Haute Cour de Dublin a ainsi donné raison à Ryanair dans le conflit qui l'oppose à ses pilotes irlandais. La justice du pays a bloqué le débrayage prévu les 22 et 23 août, durant laquelle les pilotes voulaient protester contre des rémunérations qu'ils estiment insuffisantes. Ryanair avait lancé une procédure de médiation, toujours en cours alors que le mouvement de grève devait avoir lieu. Selon l'entreprise, la décision du syndicat Forsa d'aller à la grève était donc précipitée… Après avoir remporté la partie auprès de la justice, Ryanair s'est félicité de cette décision en rappelant que ses pilotes étaient « très bien payés ».

Ryanair demande également aux pilotes de revenir à la table des négociations. Mais ce que la compagnie aérienne a gagné d'un côté, elle l'a perdu de l'autre : la Haute Cour de Londres a en effet donné son aval au mouvement de grève d'une partie des pilotes britanniques de Ryanair. Ils pourront cesser le travail ces jeudi et vendredi. Mais le groupe se veut confiant : ses vols ne devraient pas souffrir de cette crise, Ryanair ne s'attendant pas à des « perturbations majeures ».

Malgré un mouvement de grève entamé par les personnels navigants (hôtesses et stewards) au Portugal, les vols n'ont été que peu perturbés. Le syndicat demande que l'entreprise respecte le code du travail du pays, en particulier tout ce qui touche aux primes et aux congés. Le gouvernement portugais a aidé Ryanair dans ce dossier, en mettant en place un service minimum. La compagnie n'est cependant pas au bout de ses peines, puisqu'une grève des personnels navigants de dix jours est prévue, cette fois en Espagne, au mois de septembre.



Tags : Ryanair

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook