Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryanair signe des accords avec plusieurs syndicats en Europe





Le 22 Octobre 2018, par La Rédaction

Ryanair montre patte blanche auprès des syndicats, alors que la compagnie aérienne à bas coûts multiplie les annulations de vols en raison d'un mouvement social européen.


En Espagne, au Portugal, en Belgique, aux Pays-Bas, en Italie ou encore en Allemagne, les difficultés se poursuivent pour Ryanair. La compagnie aérienne pourrait faire face à de nouvelles difficultés d'ici la fin de l'année : les personnels de cabine en particulier sont très remontés, tout comme les pilotes. Le syndicats réclament de meilleurs salaires, ainsi que des contrats de travail dans le pays où ils exercent, et non pas des contrats de droit irlandais. Cela fait plusieurs mois que Ryanair fait face à cette grogne sociale, et cette fois l'entreprise a manifestement l'intention de s'entendre avec les organisations syndicales.

Ryanair a signé des accords avec plusieurs syndicats dans toute l'Europe : les pilotes de la SPAC (Portugal), avec le Balpa au Royaume-Uni ainsi qu'avec l'ANPAC en Italie. Les pilotes obtiendront de meilleures conditions de travail ainsi que la négociation d'une convention collective. La compagnie low cost annonce aussi une signature avec voir avec le SEPLA en Espagne, là encore un syndicat de pilotes. Pour ce qui concerne les personnels de cabine, Ryanair indique que des accords en Espagne et au Portugal sont probables. Idem en Allemagne, avec les pilotes et les personnels navigants.

Ces accords signés et à venir représentent une avancée certaine pour Ryanair, mais ils sont encore insuffisants pour calmer le mouvement qui gronde partout en Europe. L'entreprise se réjouit des progrès « considérables » réalisés dans la conclusion d'accords avec ses employés sur ses principaux marchés européens, selon Eddie Wilson le directeur du personnel. Mais il reste encore de nombreux syndicats à convaincre.



Tags : Ryanair

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook