Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryanair signe un accord avec le syndicat irlandais des pilotes





Le 23 Août 2018, par

Ryanair a mis de l'eau dans son vin : la compagnie aérienne à bas coûts, qu'on sait rétive aux négociations, a finalement trouvé un terrain d'entente avec le syndicat Forsa des pilotes, en Irlande.


Le conflit social qui, depuis le début du mois de juillet, a provoqué cinq jours d'arrêt de travail en Irlande, est désormais terminé. Ryanair et Forsa, le syndicat irlandais des pilotes, ont scellé un accord dont les modalités n'ont pas été communiquées. Forsa réclame l'amélioration du système de congés annuels et de promotion, ainsi que la possibilité de peser sur l'affectation des postes. On peut estimer que le groupe aérien a fini par accorder à l'organisation une partie de ses revendications, ce qui est de bon augure pour les autres syndicats européens en lutte contre Ryanair.

Fin juillet, le personnel de cabine décidait d'une grève dans plusieurs pays en Europe (Espagne, Italie, Portugal et Belgique). Puis, le 10 août, les pilotes allemands, belges, suédois et néerlandais embrayaient dans un mouvement paneuropéen de grande ampleur — une première pour Ryanair, qui n'a pas l'habitude d'arrondir les angles : en Irlande, alors que le conflit battait son plein, la compagnie low cost a menacé de supprimer 20% de sa flotte basée à Dublin, ce qui aurait pour conséquence de détruire 300 emplois. Difficile de dire à l'heure actuelle si cette menace est toujours d'actualité.

Avec ses méthodes très agressives, Ryanair est devenue le plus important transporteur aérien en Europe. Une situation qui place le groupe dans une position délicate vis à vis de ses personnels ; la crise de croissance est intervenue en septembre dernier lorsque, confrontée à un grave problème de planning, la compagnie a dû supprimer des Millers de vols.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Ryanair

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook