Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SFR : un tiers des effectifs menacés par une restructuration





Le 28 Juillet 2016, par

Coupe claire à prévoir chez SFR. L’opérateur de téléphonie et fournisseur d’accès à internet compte ainsi se séparer d’un tiers de ses effectifs, soit 5 000 personnes, pour les ramener à 9 000 environ.


C’est Le Monde qui a eu vent de cette charrette massive qui sera effective en juillet 2017. Il s’agit pour le groupe de réorganiser ses points de distribution, donc en premier lieu les boutiques SFR ainsi que le service à la clientèle. Il s’agit pour la direction de «moderniser » et « réorganiser » le paquebot de l’opérateur.

Chez SFR, on explique vouloir discuter avec les organisations de personnels afin de trouver la meilleure solution pour tous. Des plans de départ volontaires « successifs » pourraient être mis en place afin de réduire autant que possible l’impact des licenciements. Quoi qu’il en soit, la réorganisation débutera dès cette rentrée dans les points de vente, SFR ayant l’ambition de mettre en place la nouvelle « architecture opérationnelle » à Noël.

Cette coupe claire était à prévoir. Lors de l’acquisition de SFR par Numéricable en 2014, Patrick Drahi le PDG du groupe s’était engagé à ne procéder à aucun licenciement dans les trois ans, l’échéance étant située… au 1er juillet 2017. Il respecte donc sa parole, mais sans prendre aucun gant. Surtout, la restructuration est particulièrement importante. En juin, alors qu’il était à New York pour ses affaires américaines, Patrick Drahi avait déclaré que SFR était en « sureffectif ». 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sfr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook