Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCF : la grève provoque un manque à gagner de 600 millions d'euros





Le 6 Janvier 2020, par Olivier Sancerre

La grève contre la réforme des retraites représente un lourd fardeau pour la SNCF. Jean-Pierre Farandou a révélé le montant du manque à gagner depuis le 5 décembre, début du mouvement.


Un impact important pour les comptes de la SNCF

L'impact du mouvement contre la réforme des retraites, qui doit fondre tous les régimes en un seul (y compris le régime spécial de la SNCF), a un impact très important sur les comptes de l'entreprise ferroviaire. Jean-Pierre Farandou, président depuis peu du groupe, a donné des précisions sur le coût de la grève dans une vidéo à diffusion interne : le manque à gagner s'établit à 600 millions d'euros. Un chiffre qui ne prend pas en compte « les dédommagements pour les voyageurs de la vie quotidienne et les chargeurs qui vont quitter le ferroviaire pour repasser à la route ».

Juste avant Noël, le dirigeant avait déjà donné une estimation du manque à gagner, qui s'établissait alors à 400 millions d'euros : « nos estimations de perte de 20 millions d’euros de recettes par jour sont de bons ordres de grandeur », avait-il expliqué au Monde. Le fait est qu'avec trente jours de grève, les pertes pour la SNCF atteignent logiquement 600 millions.

Un calcul encore partiel du manque à gagner

Dans cette vidéo de vœux, Jean-Pierre Farandou déplore que les comptes 2019 de la SNCF seront « fortement impactés par ce conflit », surtout qu'il faudra y ajouter les « conséquences économiques » qui ne seront pas compensées par les économies réalisées sur les salaires retenus aux grévistes, le carburant et l'électricité des trains qui ne roulent pas. L'entreprise devra de plus verser des compensations aux régions, qui financent largement les TER, ainsi que le remboursement des usagers.

L'an dernier, la grève perlée contre la réforme ferroviaire avait occasionné un manque à gagner de 890 millions d'euros. La marge opérationnelle a fondu de 790 millions. Le président de la SNCF formule le vœu que le mouvement contre la réforme des retraites cesse : la grève « perturbe lourdement la vie des Français, affecte l'économie de notre pays et abîme notre entreprise ».



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook