Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCF : le gouvernement tente de déminer le terrain social





Le 27 Février 2018, par

En annonçant la méthode et le calendrier de la réforme de la SNCF, Edouard Philippe et le gouvernement se préparent à quelques semaines difficiles sur le front social. Le recours probable aux ordonnances n'arrange pas les choses.


L'exécutif veut aller vite pour réformer le transport ferroviaire en France. Quitte à avoir recours aux ordonnances pour faire adopter rapidement plusieurs points du texte, qui prévoit entre autres l'extinction du statut des cheminots. Le gouvernement tente de déminer le terrain et d'apaiser les tensions ; ainsi, Bruno Le Maire a déclaré que personne n'a envie de « cracher à la figure des cheminots », comme le lui reprochait Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT. Le ministre de l'Économie a indiqué que l'État était prêt à reprendre une partie de la dette de la SNCF, mais en échange de la « transformation ».

La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a indiqué de son côté qu'elle était prête au dialogue et à la concertation : « Le rapport de force, ce n'est pas ce que souhaite le gouvernement, le gouvernement souhaite la concertation, deux mois de concertation ». Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, a mis les syndicats au pied du mur : ils seront « responsables » de la paralysie, estime-t-il. « Je ne crois pas un seul instant que des syndicats, y compris la CGT, qui sont responsables, qui connaissent leur outil de travail, qui aiment leur métier sont capables de prendre en otage les Français pendant de très longues semaines ».

Les syndicats sont précisément en train de se préparer à une mobilisation longue, de plusieurs semaines s'il le fallait. Ils n'auront pas le soutien des Français : selon un sondage Harris pour RMC et Atlantico, ils sont 69% à se dire en faveur de la fin du statut de cheminot. 43% soutiennent les grèves et les manifestations ; on est encore loin d'un soutien massif dans l'opinion…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook