Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCF : un concours pour récompenser l'agent qui verbalise le plus





Le 14 Octobre 2018, par

Le centre SNCF d'Asnières, dans les Hauts-de-Seine, est dans la lumière de l'actualité, et pas forcément pour les meilleures raisons. Selon Le Figaro et le HuffPost, ce centre a trouvé un moyen original pour pousser ses équipes à « faire du chiffre ».


100 €, 150 € ou 250 € en chèques cadeaux : le centre SNCF d'Asnières a mis en place un concours plutôt motivant pour les agents qui dresseront le maximum de procès-verbaux ! Selon les modalités de cette campagne, les contraventions dressés — d'un montant de 68 euros — doivent être réglés dans la foulée par l'usager avec une carte bancaire. De quoi pousser à faire du zèle : un usager peut en effet recevoir une amende s'il fume sur le quai…

Ce concours d'un goût douteux concerne la période allant du 1er octobre au 31 décembre, et il concerne les agents d'accueil assermentés : depuis 2016, ils sont habilités à dresser des procès-verbaux dans les gares, en plus des contrôleurs traditionnels. La SNCF explique qu'il s'agit d'une initiative locale ne correspondant à aucune consigne de la direction de l'entreprise. En revanche, l'entreprise indique que si la méthode peut interpeller, elle rappelle que la fraude pèse lourd dans ses comptes : chaque année, le coût de la fraude représente en effet 300 millions d'euros. 

« C'est autant de ressources financières en moins pour acheter des trains, les rénover, les nettoyer, maintenir les voies et assurer le meilleur service aux voyageurs qui sont en règle », précise la SNCF au Figaro. Le centre d'Asnières ne serait d'ailleurs pas le seul à avoir mis en place de telles incitations : ce serait aussi le cas de celui de Versailles, dans les Yvelines. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook