Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCM : le règlement de la dernière chance





Le 7 Juillet 2014, par

Jusqu’où faut-il aller pour sauver la SNCM ? La compagnie maritime, dont les ferrys relient le continent à la Corse, est en grande difficulté depuis de nombreuses années, mais les événements récents se bousculent qui ressemblent au début de la fin pour l’entreprise.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
L’État avait ainsi promis des aides publiques à hauteur de 440 millions d’euros, qu’un tribunal européen a jugé illégales. De fait, la SNCM ne peut rembourser la somme, alors que la société est déjà déficitaire. Devant les difficultés, les marins sont en grève depuis deux semaines, ce qui ne contribue pas à éclaircir l’horizon : pas de bateaux qui circulent en ce début de période estivale, c’est autant de revenus en moins dans des caisses déjà vides (la perte sèche est estimée à 10 millions d’euros).
 
L’État a une solution : placer l’entreprise en redressement judiciaire, puis faire renaître la SNCM sous un nouveau nom. L’objectif est simple, il s’agit d’effacer d’un trait de plume les dettes de la société pour repartir à neuf. Les sous-traitants et les clients de la SNCM risquent de ne pas apprécier, mais il en va aussi de l’emploi au sein de l’entreprise de transport…
 
Les salariés en grève ne l’entendent pas de cette oreille. Ils accusent Frédéric Cuvillier, secrétaire d’État aux transports, de « mentir » et de pousser l’entreprise à la faillite. « La voie du redressement judiciaire est le seul moyen pour redonner une avenir à la SNCM », martèle t-il. L’État a pourtant son mot à dire : il détient 25% du capital de la compagnie. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook