Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sans encadrement, les loyers sont restés sages à Paris





Le 9 Juin 2019, par La rédaction

À partir du 1er juillet, le dispositif encadrant les loyers sera remis en place à Paris. Mais la dernière étude de l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne indique que le secteur locatif n’a pas flambé malgré l’absence d’encadrement.


En 2017, l’encadrement des loyers à Paris avait été annulé suite à une décision de justice, poussant le gouvernement à intégrer ce dispositif dans la nouvelle loi Logement. Dès le vote définitif du texte, la mairie de Paris a annoncé son intention de remettre en place l’encadrement du secteur locatif censé empêcher les loyers de flamber. Ce sera le cas à compter du 1er juillet. Mais une étude de l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne montre que cet encadrement n’a pas été nécessaire l’an dernier. En 2018 en effet, les loyers ont en moyenne augmenté de 1,4% dans la capitale, et de 1,2% dans l’ensemble de l’agglomération. Pas de flambée spectaculaire donc, alors que l’inflation s’est établie à 1,8%.

 

En revanche, l’Observatoire a relevé une hausse des loyers à la relocation, c’est à dire au changement de locataire. Les propriétaires ont alors l’opportunité de relever le montant du loyer : la hausse a été de 2,9% l’an dernier. C’est davantage que lors des quatre précédentes années durant lesquelles ces augmentations ont été comprises entre 1% et 2,1%. Mais c’est bien moins que les progressions enregistrées entre 2009 et 2013, qui se sont échelonnées entre 7% et 11%… Le prix de la relocation s’est établi à 25,8 euros du mètre carré en 2018, contre 24,7 euros l’année précédente.

 

Dans ce contexte, le retour d’un système d’encadrement des loyers changera-t-il quelque chose ? Les propriétaires craignent que l’offre locative soit plus rare alors que la demande est toujours aussi forte. Du côté de la mairie, on veut toujours lutter contre les hausses de loyers abusives et les loyers excessifs.




Tags : immobilier

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook