Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Snapchat perd encore des utilisateurs





Le 29 Octobre 2018, par

Snapchat a engrangé un chiffre d'affaires record au troisième trimestre. Mais le réseau social perd aussi des abonnés, ce qui a conduit les marchés financiers à sanctionner l'éditeur Snap.


Entre début juillet et fin septembre, Snapchat a généré un chiffre d'affaires de 298 millions de dollars. Un résultat en progression de 43% par rapport au troisième trimestre de l'année dernière, des revenus qui sont même supérieurs aux attentes des analystes. Sur les douze derniers mois, le réseau social a engrangé un chiffre d'affaires de 1,1 milliard de dollars. Comme pour la plupart des jeunes entreprises du numérique, Snapchat n'affiche pas de bénéfices ; au contraire, les pertes se poursuivent : elles se sont monté à 325 millions au dernier trimestre.

Les pertes sont cependant en recul de 27% par rapport aux résultats du troisième trimestre 2017. Tout ne va donc pas si mal pour Snapchat ? Ça n'est pas certain. L'application mobile disponible sur iOS (iPhone) et Android perd des utilisateurs : 2 millions au troisième trimestre, qui s'ajoutent aux 3 millions perdus au second. Snapchat compte 186 millions d'utilisateurs actifs par jour ; c'est 5% de plus qu'il y a un an, mais les investisseurs s'inquiètent de ces pertes à répétition.

Si Snapchat perd des utilisateurs, le service perd aussi de la surface publicitaire. Or, le réseau social ne vit que par la publicité… Le nœud du problème pour Snapchat, c'est le revenu par utilisateur (ARPU) trop faible : il est de 1,6 $ contre 6 $ pour Facebook. L'ARPU de Snapchat augmente pourtant (+37% sur un an), mais il perd aussi des utilisateurs. Une soupe à la grimace pour les investisseurs qui ont fait dévisser le titre de 17% vendredi dernier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Snapchat

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook