Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Stabilité des immatriculations neuves en mai





Le 2 Juin 2014, par

Le marché de la voiture neuve marque quelque peu le pas en mai. Le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) annonce des résultats pratiquement stables pour le mois dernier.


En mai, les constructeurs ont vendu 148 573 véhicules neufs, ce qui représente une hausse de 0,1% en données brutes (et à nombre de jours ouvrables comparables). C'est toujours mieux qu'une baisse c'est certain, mais en comparaison des mois de mars et d'avril, cela reste très timide : les résultats avaient alors été de respectivement 8,9% et 5,8%. Il faut dire que le mois de mai est toujours un peu difficile en raison des ponts, qui ont été particulièrement nombreux le mois dernier.
 
Il se niche tout de même une bonne nouvelle dans ce résultat somme toute moyen. Les constructeurs français ont en effet tiré leur épingle du jeu. Les ventes chez PSA Peugeot Citroën ont ainsi augmenté de 3,9% en mai, celles de Renault/Dacia de 9%. La progression dans les usines françaises a augmenté en tout et pour tout de 18,2% au premier trimestre. En revanche, les constructeurs étrangers ont vu leurs immatriculations reculer de 6,2% en mai. 
 
Les petits SUV de type Tiguan (Volkswagen) s'en sont plutôt bien tirés. Globalement, les constructeurs qui proposent ce type de véhicules s'en sortent plutôt bien sur un marché stable. Globalement, le CCFA planche toujours sur une hypothèse de hausse de 1% pour cette année.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook