Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Standard and Poor's abaisse la note de la France de AA+ à AA





Le 8 Novembre 2013, par

L'élève François Hollande reçoit aujourd'hui un bien mauvais bulletin de note de la part de l'agence de notation américaine Standard and Poor's. L'institution vient en effet de d'abaisser, ce vendredi, la note de la France, la passant de AA+ à AA.


Il va devenir plus difficile désormais pour la France de lever de l'argent sur les marchés à des taux réduits.
Il va devenir plus difficile désormais pour la France de lever de l'argent sur les marchés à des taux réduits.
Ce même François Hollande, qui alors, candidat à l'élection présidentielle, avait déclaré, quand S&P avait abaissé en 2012 la note de AAA à AA+ : "nous ne sommes plus en première division", tout en établissant un lien de cause à effet entre cet perte du triple A et l'échec du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Cette fois-ci, c'est sa politique qui est directement mise en cause par l'agence de notation. Un nouveau coup dur pour le gouvernement. A titre de comparaison, l'Allemagne est toujours titulaire de son triple A…

Les conséquences d'une telle dégradation pourraient être sérieusement handicapantes pour la France qui risque aujourd'hui d'avoir bien du mal à emprunter de l'argent sur les marchés, avec des taux d'intérêts réduits.

Pourtant ce n'est pas une surprise pour le gouvernement, qui comme le veut la tradition, a été prévenu en avance d'une telle dégradation. A l'instant où la note a été connue, ce vendredi, Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances, réagissait dans un communiqué. C'est donc un ministre catastrophé et qui essaye sans trop y croire de vendre la France aux marchés, la France qui aura besoin de lever encore 200 milliards d'euros en 2014…

Pourtant le ministre se permet de "déplorer les jugements critiques et inexacts portés par l'agence de notation Standard and Poor's", rappelant au passage les "réformes d'envergure" entreprises par le gouvernement. Mais ici, cela se passe comme dans un conseil de classe scolaire, l'élève a beau râler, les notes ont été rendues...


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook