Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Starbucks ferme des cafés et récompense ses actionnaires





Le 20 Juin 2018, par

Starbucks, la fameuse chaîne américaine de café, a décidé de récompenser ses actionnaires... et de réduire le maillage de ses établissements. Un coup dur pour l'emploi ?


On trouve des cafés de l'enseigne Starbucks à tous les coins de rue, mais ce sera un peu moins le cas d'ici douze mois. La chaîne a en effet annoncé ce mardi qu'elle va réduire le nombre de ses établissements : 150 d'entre eux vont fermer d'ici un an, sur un total de 28 000 cafés dans le monde. C'est une centaine de plus qu'escompté par les observateurs. Il s'agit de supprimer des cafés là où ils ne sont pas suffisamment performants. Starbucks n'a pas précisé où les fermetures auront lieu. De même, le groupe n'indique pas si cette restructuration allait provoquer des licenciements.

Starbucks est entré dans un nouveau cycle, après le départ de son patron emblématique Howard Schultz, à qui l'on prête une carrière politique. Ce plan de fermetures obéit à une logique de prime abord d'abord financière, puisque l'entreprise a dans le même temps l'intention de verser à ses actionnaires 10 milliards de dollars supplémentaires. La chaîne entend aussi pousser les feux sur l'innovation.

Il faut dire que Starbucks est concurrencé sur son créneau par des acteurs extrêmement bien installés. McDonald's fait une promotion agressive de son offre de cafés et de petits déjeuners ; les cafés haut de gamme poussent également comme des champignons avec des produits premium dont les prix sont ceux pratiqués par Starbucks.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : starbucks

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook