Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Succès pour la prime à la casse





Le 12 Mai 2018, par

C'est un « véritable succès », s'est réjoui Nicolas Hulot à propos de la « prime à la casse » mise en œuvre en début d'année. Le ministre de la Transition écologique a donné des chiffres qui montrent l'intérêt des automobilistes pour ce dispositif.


Annoncée à l'automne dernier, cette prime à la casse consiste en un versement de 1 000 euros pour la mise au rebut des véhicules diesel dont la production date d'avant 2001. La somme passe à 2 000 euros pour les ménages non-imposables, et l'ancienneté du véhicule à 2006). La mesure s'adresse également aux véhicules à essence antérieurs à 1997. La prime soutient également l'achat d'un véhicule neuf électrique, puisqu'elle passe alors à 2 500 euros.

Selon le ministère, ce sont 45 000 automobilistes qui ont déjà profité du dispositif sur les quatre premiers mois de l'année. Les ménages modestes en profitent tout particulièrement, 70% des primes versées jusqu'à aujourd'hui ayant bénéficié aux foyers non-imposables (la prime est alors de 2 000 euros). Un coup de pouce financier apprécié par ces automobilistes aux revenus faibles qui peuvent ainsi troquer plus facilement un véhicule vieux et polluant par une voiture plus respectueuse de l'environnement… et qui consomme moins de carburant. C'est toujours bon à prendre alors que le prix de l'essence ne cesse d'augmenter.

Ce sont d'ailleurs les deux arguments mis en avant par le ministère : cette prime de conversion a pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l'air tout en réalisant de « vraies économies de carburant ». En retirant aussi du circuit les véhicules diesel qui polluent le plus. Nicolas Hulot entend capitaliser sur ce succès. Il lance ce samedi 12 mai une campagne de communication autour du dispositif, afin de le populariser un peu plus.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook