Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Système de santé : des soins qui reviennent très cher





Le 14 Juin 2019, par

Le système de santé français est de plus en plus sollicité, et cela coûte logiquement de plus en plus cher. L’Assurance Maladie a publié des chiffres montrant l’évolution des besoins.


45% des bénéficiaires du régime général, soit 26 millions de personnes sur un total de 57,6 millions, ont vu un médecin au moins une fois au cours de l’année 2017, a relevé l’Assurance Maladie. 20 millions d’entre eux ont bénéficié d’une prise en charge pour une pathologie spécifique, souvent chronique. Ce sont ces maladies qui coûtent cher, à commencer par les maladies psychiatriques et psychotropes, qui ont représenté 20,3 milliards d’euros de dépenses ; les cancers suivent avec 15,6 milliards d’euros de dépenses, puis les maladies cardio-vasculaires (14 milliards) et les maladies neurologiques et dégénératives (6,4 milliards).

 

Le traitement des cancers — près de 14 milliards d’euros — revient de plus en plus cher en raison de l’augmentation de leur nombre : +4,5% entre 2015 et 2016, +3,9% entre 2016 et 2017. Le seul cancer du poumon représente 1,6 milliard de dépenses. Par an et par patient, les coûts sont de 20 050 euros en moyenne. Les dépenses liées aux VIH Sida ont été de 5,3 milliards d’euros en 2017, soit 9 678 euros par et par patient. Un budget en baisse en raison de l’arrivée de médicaments génériques moins chers à rembourser.

 

Ce palmarès ne serait pas complet sans les soins courants, qui représentaient 14,5 milliards d’euros en 2017. Mais ce sont les hospitalisations ponctuelles qui reviennent le plus cher à l’Assurance Maladie puisqu’elles se sont établies à 31,3 milliards d’euros cette année. En tout, les soins ont coûté 140 milliards d’euros.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : santé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook