Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

TER : la SNCF va réduire temporairement certaines lignes





Le 4 Avril 2016, par

La SNCF a mal anticipé les départs en retraite de plusieurs de ses conducteurs sur ses lignes de TER. Résultats : des lignes vont voir leurs horaires se réduire.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ce changement d'horaires affecte depuis ce lundi 4 avril, et pendant trois mois, les trains express régionaux des lignes Lyon/Grenoble, Roanne/Saint-Etienne et Clermont-Ferrand/Saint-Etienne. Dans trois mois, le bassin de Chambéry et la Haute-Savoie seront à leur tour touchés par ces restrictions.

Les régions vivent cette histoire assez mal, car après tout elles financent une grande partie des lignes de TER. La région Auvergne-Rhône-Alpes devrait ainsi exiger une compensation financière de la part de la SNCF.

L'entreprise est dans l'incapacité d'assurer l'intégralité des services et a mis sur pied une rotation des réductions des lignes afin de répartir l'effort. Mais il n'empêche : la SNCF n'a pas su faire face en temps et en heure aux départs en retraite de ses conducteurs de TER. Et la formation d'un conducteur dure une année : il faudra donc prendre son mal en patience sur les quais des gares, mais aussi au sein des conseils régionaux pour que le trafic reprenne son cours normal.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sncf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook