Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

TVA : Leclerc ne répercutera pas tout de suite les hausses de taxes du 1er janvier





Le 11 Décembre 2013, par

Pierre Moscovici avait appelé les enseignes de la grande distribution à un "engagement civique", et à ne pas répercuter les hausses de TVA sur les prix payés par les consommateurs. Michel Edouard Leclerc lui emboite le pas, mais pas pour les mêmes raisons...


Quand on connait le taux de marge moyen des entreprises françaises (28 %), et même celui de la grande distribution régulièrement conspuée mais qui dans les faits est loin d'être très rentable vu ses résultats annuels, on comprend à quel point la demande du ministre responsable de la hausse de la TVA de ne pas la faire payer aux clients était saugrenue.


Si Michel Edouard Leclerc annonce que ses enseignes différeront la hausse de TVA, c'est parce qu'il sent bien que les consommateurs sont exsangues. "Les foyers, les familles restreignent leurs achats" "on le ressent depuis deux trois ans, il y a une vraie baisse du pouvoir d'achat", en particulier à la période des fêtes a-t-il expliqué sur i>Télé. 

"Le gouvernement avait promis, mais il n'a pas tenu sa promesse, qu'il y aurait une baisse sur l'alimentaire et la consommation courante des produits de première nécessité et que ça compenserait une partie de la hausse". 

Les magasins Leclerc vont donc "temporiser cette hausse, mais au final, vu son importance, c'est le consommateur qui va payer".


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook