Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

TVA : Leclerc ne répercutera pas tout de suite les hausses de taxes du 1er janvier





Le 11 Décembre 2013, par

Pierre Moscovici avait appelé les enseignes de la grande distribution à un "engagement civique", et à ne pas répercuter les hausses de TVA sur les prix payés par les consommateurs. Michel Edouard Leclerc lui emboite le pas, mais pas pour les mêmes raisons...


Quand on connait le taux de marge moyen des entreprises françaises (28 %), et même celui de la grande distribution régulièrement conspuée mais qui dans les faits est loin d'être très rentable vu ses résultats annuels, on comprend à quel point la demande du ministre responsable de la hausse de la TVA de ne pas la faire payer aux clients était saugrenue.


Si Michel Edouard Leclerc annonce que ses enseignes différeront la hausse de TVA, c'est parce qu'il sent bien que les consommateurs sont exsangues. "Les foyers, les familles restreignent leurs achats" "on le ressent depuis deux trois ans, il y a une vraie baisse du pouvoir d'achat", en particulier à la période des fêtes a-t-il expliqué sur i>Télé. 

"Le gouvernement avait promis, mais il n'a pas tenu sa promesse, qu'il y aurait une baisse sur l'alimentaire et la consommation courante des produits de première nécessité et que ça compenserait une partie de la hausse". 

Les magasins Leclerc vont donc "temporiser cette hausse, mais au final, vu son importance, c'est le consommateur qui va payer".


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook