Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tarifs SNCF : une évolution pour les animaux qui voyagent





Le 27 Juin 2022, par Paolo Garoscio

Pour des milliers de Français, partir en voyage sans emmener leur animal de compagnie est impensable. La SNCF autorise, de fait, les animaux sur les trains, mais appliquait une tarification complexe qui pouvait être très chère : parfois le billet de train pour les chiens était plus cher que celui des maîtres. Depuis le 23 juin 2022, ce n’est plus le cas.


SNCF : fin de la distinction entre petits et gros animaux

La simplification de la tarification de la SNCF concernant les animaux se concentre essentiellement sur la fin d’une distinction majeure : celle de la taille de l’animal. Avant le 23 juin 2022, en effet, la SNCF appliquait deux tarifs : une tarif unique pour tous les animaux de moins de 6 kilos, et un tarif variable en fonction du trajet pour les plus gros. Les Ouigo, par contre, n’avait qu’une tarification unique quelle que soit la taille.

La double tarification pouvait conduire à des situations absurdes : le prix pour les animaux de plus de 6 kilos était fixé en divisant par deux le prix du billet en tarif plein en seconde classe. Et alors que les passagers bénéficient de réductions et d’un prix fluctuant en fonction des heures et de l’anticipation du voyage, ce n’était pas le cas pour les animaux. Parfois, les maîtres se retrouvaient donc à payer plus pour leur animal que pour eux-mêmes.

Un tarif unique pour tous les animaux de compagnie

Désormais, la tarification devient totalement transparente et unique. Pour les TGV, les Intercités et les TER, la SNCF ne va appliquer que le tarif déjà pratiqué pour les petits animaux, à savoir une somme forfaitaire de 7 euros par trajet. La distance et la taille ne seront plus pris en compte.

Pour les TGV Ouigo, le groupe a décidé de réduire le prix, qui passe de 15 euros à 10 euros, là aussi de manière forfaitaire. Pour les propriétaires des animaux, c’est donc une tarification au pire inchangée, au mieux moins élevée à laquelle ils seront confrontés.


 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook