Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tati : les repreneurs bonifient leurs offres





Le 22 Mai 2017, par Olivier Sancerre

Les repreneurs ont jusqu’à ce mercredi 24 mai, minuit, pour déposer leurs offres concernant Tati. Pour le moment, deux propositions tiennent la corde, chacune tentant de sauver le maximum de magasins et de salariés.


Tati emploie actuellement 1 754 salariés et gère 140 magasins partout en France. Le groupe de repreneurs composé de la Foir'fouille, Stockomani, Centrakor et Maxibazar ont revu à la hausse leur offre de reprise de Tati. À l’origine, la proposition consistait à reprendre 88 magasins et 1 051 salariés ; mais cette offre s’est bonifiée puisqu’elle compte désormais 20 magasins supplémentaires, dont une dizaine qui resterait griffé aux couleurs du célèbre discounter, ainsi que le maintien d’une centaine d’emplois en plus. Le groupement entend aussi injecter 90 millions d’euros afin de relancer et moderniser la marque.

Les sous-traitants ne sont pas non plus oubliés par la proposition. Le consortium veut poursuivre le travail avec les circuits classiques des fournisseurs de Tati : ce sont 200 emplois en plus qui seraient ainsi sauvegardés. Philippe Ginestet, le patron de Gifi, avait déposé une offre  qui, jusqu’à présent du moins, semblait offrir de meilleures garanties : reprise de 120 magasins et maintien de 1 200 salariés. Mais le groupe concurrent explique qu’en vertu du Code du commerce, l’emplacement de certaines boutiques Gifi pourraient gêner l’implantation des magasins Tati.

Du côté de Gifi, on balaie l’argument de la main : l’offre Ginestet serait ainsi « mieux disante » et elle ne représente pas une « vente à la découpe ». Un des points qui sera scruté sera le prix sur lequel s’engagent ces deux offres pour l’achat de Tati : il est peu élevé. Le consortium propose 12 millions d’euros, Gifi moins de la moitié de cette somme.



Tags : tati

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook