Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tesla estime désormais que le bitcoin est trop polluant





Le 14 Mai 2021, par La rédaction

Elon Musk, le fantasque patron de Tesla, fait marche arrière. Le constructeur automobile tout-électrique n'acceptera plus le bitcoin comme monnaie pour acheter un de ses véhicules, une possibilité qui avait été lancée au mois de mars.


Stratégie bitcoin

Fin mars, Elon Musk annonçait sur Twitter, son canal de communication privilégiée, que Tesla acceptait désormais le bitcoin comme moyen de paiement. Le constructeur automobile avait également, un peu plus tôt dans l'année, acquis pour 1,5 milliard de dollars de la cryptomonnaie. Le portefeuille de l'entreprise en matière d'actifs numériques monétaires valait quasiment 2,5 milliards de dollars à la fin du premier trimestre.

Bref, Tesla semblait filer le parfait amour avec le bitcoin… Jusqu'à ce qu'Elon Musk annonce, toujours sur Twitter, la suspension de l'achat de véhicules avec la cryptomonnaie. « Tesla a suspendu les achats de voitures avec des bitcoins. Nous sommes inquiets du recours de plus en plus important aux combustibles riches en carbone pour miner des bitcoins, surtout le charbon, qui a les pires émissions [de gaz à effet de serre] de tous les combustibles », écrit-il.

Un actif numérique très polluant

Un changement d'avis qui s'inscrit dans la volonté de Tesla d'accompagner la transition écologique vers des énergies durables. Or, le bitcoin est extrêmement pollueur. La « création » d'un bitcoin nécessite en effet des calculs informatiques lourds, ce qui exige des ressources élevées en énergie. Cette électricité provient en partie de centrales au charbon, qui sont effectivement très polluantes.

Elon Musk conserve son soutien au bitcoin et aux cryptomonnaies en règle générale, « une bonne idée à plein de niveaux et nous pensons qu'elle a un avenir prometteur, mais cela ne doit pas compromettre l'environnement ». Pour ce qui concerne le « trésor de guerre » de Tesla, pas question de vendre des actifs, qui seront utilisés « pour des transactions dès que les mines seront alimentées par des énergies plus durables ». Ce qui risque de demander beaucoup de temps.



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook