Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Theresa May va demander le report du Brexit au 30 juin





Le 13 Mars 2019, par

Bien malin celui qui saura prédire comment et quand le Royaume-Uni divorcera avec l’Union européenne. Theresa May va proposer ce jeudi au parlement britannique un report du Brexit.


Depuis plus de deux ans, le Royaume-Uni a fixé la date du 29 mars 2019 pour son départ effectif de l’Union européenne. Mais le gouvernement britannique, emmené par Theresa May, ne parvient pas à faire accepter par les députés le projet d’accord négocié avec Bruxelles. Après le second refus essuyé cette semaine par la Première ministre malgré des aménagements arrachés en dernière minute à l’Union européenne, l’hypothèse d’un Brexit désordonné est de plus en plus crédible. Pour éviter un « no deal » qui serait catastrophique pour l’économie britannique, Theresa May a fait voter ce mercredi une résolution selon laquelle le pays ne peut sortir de l’Union sans accord.

Le vote a été serré, seules 4 voix ont séparé le oui du non, mais Theresa May a au moins obtenu cette résolution. Reste maintenant à décrocher un report de la sortie effective auprès de l’Union européenne, puisque l’échéance du 29 mars est trop serrée pour un nouveau vote autour du texte d’accord. Theresa May propose de repousser le Brexit au 30 juin, une « courte prolongation technique ». La Première ministre fera voter le Parlement sur cette motion ce jeudi.

L’Union européenne pourrait autoriser ce délai supplémentaire, mais Theresa May doit au préalable faire approuver son projet d’accord d’ici au 20 mars. Cela semble une gageure, sachant que ce texte a déjà été repoussé par deux fois à une forte majorité. Mais s’ils sont mis au pied du mur, peut-être que les députés finiront par donner leur voix… Du côté de Bruxelles, on estime en tout cas avoir négocié tout ce qu’il était possible avec Londres.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook