Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tony Fadell, le père de l'iPod, quitte Nest et Google





Le 6 Juin 2016, par

En 2014, Google s'offrait – contre un chèque de 3,4 milliards de dollars tout de même – la start-up Nest. Créée en 2011 et spécialisée dans les produits domotiques, cette jeune pousse est la pionnière de la maison intelligente.


À sa tête, on trouvait le créateur de l'entreprise, Tony Fadell. Touche à tout de génie, ce dernier a largement contribué à créer l'iPod chez Apple, où il est resté une dizaine d'années. Mais voilà, au sein Google puis d'Alphabet (la nouvelle holding qui regroupe toutes les activités du moteur de recherche), il n'a pas vraiment su se faire une place.

C'est pourquoi il a décidé de quitter Nest. L'annonce, faite en fin de semaine dernière, n'a pas vraiment étonné : depuis quelques mois, Tony Fadell était au centre d'une controverse concernant son style de management et l'absence de nouveaux produits, si ce n'est une caméra issue de l'acquisition d'une autre start-up.

Il conserve néanmoins une place de conseiller auprès de Larry Page, PDG d'Alphabet et fondateur de Google. En parallèle, il a mis sur pied une nouvelle entreprise en charge de concevoir et commercialiser... des karts électriques pour enfants ! Nul doute que son ambition va le pousser à innover dans d'autres domaines.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : google

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris



Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

















Rss
Twitter
Facebook