Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Total prend le contrôle de Direct Energie





Le 7 Juillet 2018, par

Total est un géant du pétrole... à terme, le groupe entend aussi devenir incontournable dans le domaine de l’énergie tout court. Le pétrolier a pris le contrôle de Direct Energie.


Avec 2,6 millions de clients, Direct Energie est le plus important fournisseur alternatif d’énergie en France. Total en prend donc le contrôle, après avoir proposé une valorisation du titre à 42 euros, soit 30% au delà du cours de l’action. L’opération va coûter 1,4 milliard d’euros ; elle permet à Total de prendre le contrôle de 73% du capital de Direct Energie, et d’un peu plus de 71% des droits de vote. L’opération n’est toutefois pas terminée, puisque Total a l’intention de racheter le solde des actions encore en circulation sur le marché.

Là aussi, Total propose 42 euros par titre, ce qui représente un total de 530 millions d’euros supplémentaires. Ensuite, le groupe va lancer une procédure de retrait obligatoire pour les actions qui n’ont pas été apportées à l’offre publique. « Cette opération nous permet d'accélérer notre intégration aval dans la chaine gazière et électrique et d'atteindre la taille critique sur les marchés français et belge où nous sommes en forte croissance », explique Patrick Pouyanné, le PDG de Total.

Une fois l’intégralité de Direct Energie en poche, Total se réserve la possibilité d’étudier toute fusion avec d’autres entités du groupe ou tout transfert d’actifs. Des opérations qui nécessitent le contrôle total du capital et des droits de vote de l’entreprise. Total Spring, l’offre d’énergie du groupe pétrolier, compte 1,5 millions de clients : fusionner cette activité avec Direct Energie a du sens. D’ailleurs, une seule marque devrait être à terme conservée. Total veut atteindre 7 millions de clients (dont 6 millions en France) à l’horizon 2022.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : énergie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook