Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tourisme : des chiffres solides pour 2019, mais gare au coronavirus en 2020





Le 24 Février 2020, par La rédaction

À Paris et en Île-de-France, le secteur du tourisme n'a finalement pas tant souffert des mouvements sociaux et du Brexit. La situation pour 2020 ne s'annonce pas très bien en raison du coronavirus.


Mouvements sociaux et Brexit

Le Comité régional du tourisme (CRT) a publié le bilan 2019 du tourisme à Paris et en région Île-de-France. Les arrivées hôtelières ont légèrement reculé à 35,4 millions (-0,1%). Pour le CRT, cette stagnation par rapport à une année 2018 record (35,5 millions d'arrivées hôtelières) s'explique par « les incertitudes autour du Brexit » et « les mouvements sociaux en France », auxquels s'ajoutent un contexte économique européen « moins dynamiques », ainsi que les tensions commerciales mondiales qui ont freiné la venue de touristes britanniques, chinois, et les visiteurs du proche et moyen Orient. Si le secteur a pu sauver sa saison 2019, c'est grâce aux touristes français.

Les Français ont représenté 18,8 millions d'arrivées hôtelières dans la capitale l'an dernier, un chiffre record : c'est 408 000 de plus qu'en 2018. Cette progression des touristes nationaux a permis de compenser le reflux des touristes internationaux : le nombre d'arrivées de ces derniers s'établit à 16,6 millions, un chiffre en baisse de 431 000. 

30 à 40% de touristes en moins en raison du coronavirus

Autre motif de satisfaction, les recettes enregistrées par le secteur du tourisme ont été identiques à celles de l'année précédente, soit 21,7 milliards d'euros (elles avaient progressé de près d'un milliard d'euros en 2018). Les aéroports parisiens ont accueilli 108 millions de passagers, soit 2,5% de plus d'une année sur l'autre, une hausse notamment due aux vols internationaux hors d'Europe (+3,7%) et européen (+2,5%).

En ce qui concerne l'année 2020, les perspectives sont moroses en raison de l'épidémie de coronavirus, qui aura un impact « important pour l'économie française », a admis Bruno Le Maire lors d'un déplacement à Ryad. « Nous avons moins de touristes, bien sûr, en France. Environ 30 à 40% de moins que prévu », a précisé le ministre de l'Économie. La France accueille chaque année 2,7 millions de touristes chinois, mais « ce ne sera évidemment pas le cas en 2020 », déplore-t-il.



Tags : tourisme

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook