Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tous les forfaits d’Orange abandonnent l’itinérance en Europe





Le 4 Mai 2017, par

À partir du 18 mai, Orange ne facturera plus les appels et la consommation de données quand on voyage en Europe. Une vertu de l’Union européenne qui a arraché la fin de l’itinérance aux opérateurs.


La fin du roaming doit intervenir à partir du 15 juin, mais les opérateurs ont toute liberté pour la proposer à leurs clients avant. C’est ce que propose Free depuis mi mars, qui offre 5 Go de données (en 3G) à consommer n’importe où en Europe et dans une partie du monde. Pour l’Europe, Orange va encore plus loin que son concurrent.

L’opérateur historique propose en effet non seulement les appels, SMS et MMS illimités depuis n’importe quel autre pays européen (y compris la Suisse), mais aussi l’internet inclus dans ses forfaits, en 4G. Et ce, pour les abonnés Orange et Sosh. Des accords ont été signés avec des opérateurs européens afin que les clients d’Orange puissent profiter de la rapidité de la 4G partout, à l’exception de Malte et de Chypre où des négociations sont encore en cours.

Tout cela, encore une fois, ne concerne que l’Europe. Ailleurs dans le monde, les appels, SMS/MMS et surtout les données internet seront surfacturés et parfois au prix fort : la méfiance reste de mise. Néanmoins, aussi bien Free que SFR proposent déjà dans leurs forfaits du roaming à l’international et du côté d’Orange, on réfléchit à la question.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : orange

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook