Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Transport aérien : l’année 2019 sera difficile





Le 2 Juin 2019, par François Lapierre

Le secteur du transport aérien devrait connaitre une dixième année dans le vert, selon l’Iata qui regroupe l’ensemble des compagnies aériennes. Mais les bénéfices devraient fondre en 2019.


Les prévisions de l’Iata ne sont guère encourageantes pour un secteur du transport aérien qui affiche depuis le début de l’année un certain nombre de signaux négatifs. Les bénéfices attendus en 2019 devraient ainsi s’établir à 28 milliards de dollars, une prévision de l’organisme en recul de 21% par rapport à la précédente estimation de 35,5 milliards de dollars. L’environnement commercial se dégrade en raison des prix du fioul en hausse et de la guerre commerciale qui fait rage entre les États-Unis et la Chine. Ces tensions provoquent un reflux des échanges commerciaux dans le monde, ce qui dégrade l’activité des compagnies aériennes.

C’est la région Asie-Pacifique qui sera la plus touchée, selon les prévisions de l’Iata. Le bénéfice net devrait ainsi baisser à 6 milliards de dollars en 2019, soit 1,7 milliards de moins que la précédente estimation. La région pèse 40% du transport de fret aérien dans le monde, elle est donc particulièrement sensible à la variation des échanges commerciaux.

L’organisation s’inquiète également des marges rognées par les coûts en hausse du fioul, mais également de la main d’œuvre et des infrastructures. Ces chiffres et cette prévision tombent à point nommé pour le secteur du transport aérien : de nombreux États ont en effet l’intention de taxer plus lourdement les compagnies aériennes afin de financer la transition écologique.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook