Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Uber accuse de lourdes pertes au premier semestre





Le 28 Août 2016, par

Uber a beau connaître un succès phénoménal et multiplier les tours de table pour financer sa croissance, l’entreprise américaine de VTC n’est pas à l’abri des difficultés financières.


Preuve en est donnée avec les pertes importantes subies par la société  durant les six premiers mois de l’année : elles se montent en effet à 1,2 milliard de dollars. Depuis sa création en 2009, Uber a perdu 4 milliards de dollars. Certes, ce n’est pas grand chose vis à vis de la valorisation de l’entreprise qui tourne autour de 70 milliards…

Toutefois, ces pertes peuvent inquiéter, surtout au vu des autres résultats d’Uber : les réservations de courses ont généré des revenus de 5 milliards (contre 3,8 milliards l’année précédente à la même période). Une fois les chauffeurs payés, le chiffre d’affaires du groupe a été de 1,1 milliard, entre 960 millions au premier semestre 2015.

Uber explique que ces pertes sont dues aux aides financières versées aux chauffeurs. Mais il est plus probable que les investissements en Chine ont plus fortement grevé encore la trésorerie de l’entreprise… Ces activités chinoises ont d’ailleurs été reprises par le concurrent Didi Chuxing. Une épine en moins dans le pied d’Uber…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : uber

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook