Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Uber persiste et signe dans trois nouvelles villes de France





Le 8 Juin 2015, par Léa Pfeiffer

A l'assaut de Marseille, Nantes et Strasbourg, Uber lance son très controversé Uberpop. Comme le veut la tradition de la société californienne : un nouveau lancement tous les six mois.



Une décision stratégique

Jusqu'à aujourd'hui, Uber avait conquit Paris, Lyon, Lille, Bordeaux, Toulouse et Nice, et comptabilisait 1 million d'utilisateurs réguliers. Ce lundi, la société californienne déploie son service Uberpop dans trois nouvelles villes en France, Marseille, Nantes et Strasbourg. Plus que jamais, Uber est décidé à conquérir l'Héxagone.
 
Ce sont désormais des chauffeurs non professionnels qui seront au volant grâce à Uberpop. Arrivée en 2011, la société de mise en relation entre clients et chauffeurs de voitures de tourisme (VTC) a immédiatement connu un vif succès. Excepté auprès des Taxis qui dénoncent une concurrence déloyale.
 

Un secret bien gardé

A l'heure où Uber n'a pas encore été jugé par un tribunal, l'entreprise profite de ce temps de latence pour continuer son bout de chemin. L'idée : ne pas se plier à la réglementation, mais que la réglementation se plie à Uber. La société table aussi sur ses démarches en justice - la Cour de cassation pourrait accepter de transmettre le sujet au conseil constitutionnel - et auprès de la Commission européenne.
 

C'est donc dans le plus grand secret que le lancement d'Uberpop s'est préparé dans de nouvelles villes de France. Les chauffeurs qui s'étaient préenregistrés sur la plateforme ces derniers mois n'ont su qu'à la dernière minute qu'ils pourraient démarrer leur activité dès cette semaine.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Opinion



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"










Rss
Twitter
Facebook