Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ubisoft : démarrage en trombe pour Far Cry 5





Le 5 Avril 2018, par

Ubisoft a eu le nez creux en mettant sur le marché son dernier jeu vidéo, Far Cry 5. L'éditeur a en effet vu juste : le titre est celui qui s'est le plus vendu dans toute l'histoire de la fructueuse franchise.


Une semaine après son lancement, Far Cry 5 a engrangé des revenus à hauteur de 310 millions de dollars, la moitié provenant des téléchargements du jeu. 5 millions de copies ont été écoulées durant ces premiers jours, c'est deux fois plus que le précédent opus. Far Cry 4 s'est vendu à 8 millions d'unités… sur un an. À ce rythme, il semble acquis que la marque sera franchie beaucoup plus rapidement pour cet épisode, malgré un accueil critique un peu froid. C'est d'autant plus remarquable que Far Cry 5 fait face à la concurrence importante de Fortnite et PUBG, qui ont déferlé en champions du jeu vidéo.

Yves Guillemot, le PDG d'Ubisoft, se réjouit de la performance du titre : « En plus d'une excellente semaine de ventes, un nombre record de personnes s'est précipité dans l'expérience Far Cry 5 », explique-t-il dans le communiqué. Car Far Cry 5 n'est pas qu'un jeu, c'est aussi un phénomène avec 117 millions de « vues » sur YouTube pour les vidéos consacrées au titre, ou encore plus de 55 000 heures de contenus diffusés sur Twitch, le réseau de streaming vidéo pour les jeux.

Far Cry 5 est donc un excellent cru pour les ventes d'Ubisoft, qui aura un impact sur les résultats annuels du groupe (l'exercice sera clos le 31 mars). C'est d'autant plus vrai que les téléchargements représentent un fort volume des achats ; or, les éditeurs gagnent entre 5 à 15 $ de plus par copie par rapport aux versions « boîtes ». C'est aussi ce qui explique la hausse de l'action de 7% à la Bourse de Paris.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Ubisoft

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook