Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un Français à la tête de la future crypto monnaie de Facebook





Le 24 Décembre 2018, par Paul Malo

Pourquoi un réseau social préparerait-il sa propre monnaie privée ? Pour la proposer à ses deux milliards d’utilisateurs.


Permettre les transferts d’argent instantané par simple message

La presse américaine, et notamment l’agence Bloomberg, s’en est récemment fait l’écho : le géant des réseaux sociaux, Facebook travaille à lancer sa propre crypto-monnaie. Mais pourquoi ? Imaginez un réseau social planétaire, connaissant avec précision les goûts, idées et comportements de ses utilisateurs jusqu’à l’indiscrétion la plus totale. Imaginez que Facebook permette à ses 2,27 milliards d’utilisateurs d’échanger plus facilement de l’argent via son outil de messagerie. Le potentiel d’une telle monnaie virtuelle serait tout simplement énorme. Une cryptomonnaie Facebook permettrait de rendre le processus d’échange quasi-instantané et de se passer de prestataires bancaires, améliorant d’autant les marges.

Cette monnaie privée serait également stable. D’abord parce qu'elle est destinée à être utilisée et échangée au sein du réseau social. D’autre part car Facebook privilégierait la création d’un stablecoin, c’est-à-dire une crypto monnaie dont la valeur serait indexée sur une valeur stable et reconnue, en l’occurrence le dollar, afin de limiter sa volatilité. Dans un premier temps, cette crypto monnaie signée Facebook serait testée sur le marché Indien. Un marché vers lequel, chaque année, transitent plus de 69 milliards de dollars, envoyés par les très nombreux expatriés. C’est un Français, David Marcus, que  Mark Zuckerberg a installé à la tête de l’équipe d’une quarantaine de personnes dédiées à ce projet. Il dirige le département blockchain de Facebook, après avoir occupé la vice-présidence de Messenger entre 2014 et mai 2018, mais aussi avoir été été président de PayPal entre 2012 et 2014.


 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook