Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un Français sur sept travaille de nuit





Le 21 Août 2014, par

De plus en plus de Français travaillent la nuit. D'après une étude du ministère du Travail, ils sont plus de 15% à travailler entre minuit et cinq heures du matin.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Dans le détail, sur l'année 2012, les salariés déclarant travailler de nuit se hissaient à 7,4%. Si l'on rajoute ceux qui travaillent occasionnellement de nuit, soit 8% (en baisse de 1,5 point par rapport à 1991), on atteint le chiffre de 15,4%, soit… un Français sur sept.
 
Dans certaines professions, le travail de nuit est obligatoire. On peut penser aux hôpitaux, aux pompiers, aux services de police… Le ministère précise ainsi que 72% des pompiers, militaires et policiers travaillent de nuit. Les infirmiers, les médecins et les sage-femmes sont plus de 40% à exercer de nuit.
 
Le portrait robot de l'employé de nuit dresse le portrait suivant : il s'agit d'un homme dans 70% des cas, même si le travail de nuit des femmes augmente sensiblement depuis ces dernières années. 20% des travailleurs de nuit étaient des femmes en 1991; elles sont désormais, donc, 30%. Les intérimaires, qu'ils soient homme ou femme, travaillent à peu près équitablement.
 
Assez logiquement, le travail de nuit voit plus de jeunes salariés. 23% sont des trentenaires, 16% des plus de soixante ans. Tous ces efforts ne sont pas vains : les rémunérations des travailleurs de nuit sont plus importantes que leurs homologues « de jour » — la différence de traitement est de 8,1% (3,6% pour un occasionnel).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook