Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un SMIC à 3240 euros en Suisse ?





Le 22 Avril 2014, par

Les revendications syndicales en Suisse sont assez rares mais quand elles existent elles sont étonnantes. En tout cas pour les Français qui, de l’autre côté de la frontière, doivent se contenter d’un SMIC de 1 445,38 euros bruts. Car en Suisse la gauche vient de demander l’instauration d’un SMIC dépassant les 3 200 euros.


cc/flickr/T@hir
cc/flickr/T@hir
Si cette somme paraît très élevée en France elle ne l’est pas tant que ça en Suisse où le salaire médian est de 4 845 euros. En fait la demande de la gauche en Suisse concernant ce SMIC, qu’ils aimeraient de 3 240 euros par mois, ne concernent que 9% de la population active du pays, 91% de celle-ci gagnant bien au-dessus de cette somme.

Par exemple, un fonctionnaire touche 7 275 euros par mois. Et malgré cela le chômage dans le pays n’est que de 3%. Mais il faut dire que ces salaires aussi élevés se justifient également par le coût de la vie en Suisse bien plus élevé qu’en France.

C’est justement, comme en France d’ailleurs, pour permettre un niveau de vie correct à ces 9% qui gagnent moins de 3 240 euros par mois que la gauche a décidé de lancer une initiative populaire, une sorte de référendum. Un vote devrait se tenir le 18 mai prochain.

Etonnamment, toutefois, selon les derniers sondages sur le sujet dans le pays, ce référendum est très tendu et pourrait être rejeté pour quelques points. Une information qui devrait faire plaisir à la droite suisse et aux patrons qui se sont mobilisés pour rejeter le SMIC « le plus élevé du monde ». En effet, selon eux, cela pourrait détruire des emplois voire des secteurs entiers.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook