Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un microcrédit jusqu'à 5.000 euros pour acheter un véhicule moins polluant





Le 19 Mars 2021, par François Lapierre

Acheter une voiture qui pollue moins ou plus du tout, ce n'est pas forcément facile pour les ménages les plus modestes. C'est pourquoi le gouvernement met en place un système de microcrédit pouvant aller jusqu'à 5.000 euros.


Ouvert aux ménages à faibles revenus

Les pouvoirs public incitent les automobilistes à choisir des véhicules émettant moins de CO2, voire plus du tout dans le cas des véhicules électriques. Seul problème : pour les ménages à faibles revenus, acheter une voiture neuve ou même d'occasion représente une dépense significative. C'est pourquoi, une aide va être mise en place, a annoncé le ministère des Transports : « Ce nouveau dispositif est destiné aux ménages très modestes », dont « les capacités de remboursement sont jugées suffisantes mais qui n'ont pas accès aux crédits distribués par les réseaux bancaires classiques », détaille-t-il.

Le principe est celui du microcrédit, qui peut se monter jusqu'à 5.000 euros remboursables en cinq ans, pour l'achat d'une voiture neuve ou d'occasion affichant une étiquette Crit'Air 0 (électriques ou hybrides) ou 1 (véhicule essence depuis le 1er janvier 2011). Les véhicules électriques de type vélo à deux, trois et quatre roues peuvent également en bénéficier. Le microcrédit peut également servir dans le cadre d'une location longue durée ou location avec option d'achat.

Un crédit qui se cumule avec d'autres aides

Ce microcrédit peut se cumuler avec le bonus écologique ainsi qu'avec la prime à la conversion, deux aides qui peuvent représenter jusqu'à 12.000 euros sur une voiture électrique neuve. Et il existe également des aides locales et régionales pour payer moins cher son nouveau véhicule. L'État garantit le montant emprunté à 50 %, et le montant du prêt varie selon les revenus du foyer.

Le dispositif avait été présenté à l'automne dernier, au sein d'un ensemble de mesures visant à augmenter la part de l'électrique dans le parc automobile français. Les ménages intéressés peuvent demander conseil auprès de La Croix-Rouge ou de la Fédération des familles rurales.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook