Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un milliard d'euros dépensés par la Sécurité sociale en décembre pour les tests





Le 5 Janvier 2022, par La rédaction

La ruée sur les tests de dépistage pour la Covid-19 entraîne une hausse des coûts pour la Sécurité sociale. Pour le seul mois de décembre, la facture est d'un milliard d'euros.


30 millions de tests en décembre

Les tests antigéniques ou PCR sont remboursés par la Sécurité sociale dès lors qu'ils sont réalisés par des personnes vaccinées (les non vaccinés y sont de leur poche). Avec la cinquième vague et le variant Omicron, qui touche aussi les vaccinés, les Français — qui sont vaccinés dans leur très grande majorité — se sont massivement testés à l'occasion des fêtes de fin d'année.

Selon des chiffres publiés par Les Échos, ce sont 30 millions de tests qui ont été réalisés au mois de décembre, dont 28 millions qui ont fait l'objet d'un remboursement de la part de la Sécurité sociale. La facture est estimée à un milliard d'euros pour un seul mois : à comparer aux six milliards de l'enveloppe mise sur la table par le gouvernement pour la prise en charge des tests de dépistage.

Des tests moins chers

Le mois de décembre a été particulier en raison des fêtes : les Français ont voulu se faire tester avant de se retrouver en famille. Durant la seule semaine de Noël, ce sont 7 millions de tests qui ont ainsi été réalisés, avec un pic le 23 décembre (1,55 million). Depuis le début de la crise sanitaire, en mars 2020, ce sont 200 millions de tests qui ont été réalisés en France.

Toutefois, les tests reviennent moins cher à la Sécurité sociale. Leur prix a en effet baissé, ils coûtaient en moyenne 36 euros le mois dernier contre 61 euros en décembre 2020. Par ailleurs, les tests antigéniques sont majoritairement utilisés (65%) par rapport aux tests PCR qui sont réalisés en laboratoire et donc, plus coûteux.



Tags : covid-19

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook