Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une majorité de Français ont perdu confiance dans l'État gestionnaire du système de santé





Le 13 Juin 2023, par La rédaction

Les Français perdent confiance dans la gestion du système de santé par les pouvoirs publics. Un récent sondage révèle un climat d'inquiétude croissante et une tendance à la prise en charge individuelle en cas de problème de santé.


Un repli sur soi face aux problèmes de santé

Une enquête menée par le baromètre BPCE Assurances relayé par BFMTV a révélé une inquiétude croissante parmi les Français quant à leur capacité à compter sur l'État pour le financement de leurs soins de santé. En février, alors que la réforme des retraites faisait l'objet de débats houleux, 53% des personnes interrogées ont exprimé leur inquiétude quant à leur santé future. 

Plus inquiétant encore, ils sont de plus en plus nombreux à envisager de financer par leurs propres moyens leurs soins, un chiffre en hausse de 9 points sur un an. Parallèlement, la confiance dans l'État pour les protéger a diminué de 8 points. Parmi les personnes interrogées, 63% estiment que les mutuelles sont les acteurs les plus à même de les protéger, suivies par leur famille (57%) et enfin le système de santé public (54%). 

Gestion du système de santé : des disparités sociales évidentes

Il est à noter que ce sont principalement les personnes les moins aisées qui expriment le moins de confiance en l'État pour assurer leurs soins de santé. Ainsi, 61% des ouvriers et employés indiquent qu'ils comptent principalement sur leur entourage pour se protéger en cas de problème de santé, soit une augmentation de 10 points en un an. A contrario, les cadres sont ceux qui font le plus confiance à l'État pour leur protection, avec 56% d'avis favorables, contre seulement 32% pour les ouvriers.

En ce qui concerne le niveau d'éducation, 71% des personnes sans diplôme affirment compter sur eux-mêmes pour leur santé, contre 47% un an plus tôt. Malgré cette défiance croissante, il convient de rappeler que la France reste l'un des pays où la part restant à la charge des ménages pour les dépenses de santé est la plus faible parmi les pays de l'OCDE, avec un taux de 8,9%. Seul le Luxembourg affiche un reste à charge plus faible que la France (8,8%).




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook