Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Union européenne : les 27 valident l’accord de divorce avec Londres





Le 26 Novembre 2018, par La rédaction

Après des mois d’atermoiements et de controverses, Londres et Bruxelles ont fini par trouver un terrain d’entente : l’accord de divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne a été validé… par les 27. Theresa May doit encore faire accepter le texte au parlement britannique.


Il n’aura pas fallu attendre très longtemps pour que les États membres de l’Union européenne valident l’accord de retrait : réunis dimanche à Bruxelles, le texte a rapidement obtenu le feu vert des dirigeants des 27. « Le Conseil européen approuve l'accord de retrait du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord de l'Union européenne et de la Communauté européenne de l'énergie atomique », écrivent-ils dans les conclusions d’un sommet qui aurait pu capoter si le problème de Gibraltar n’avait pas été résolu à la dernière minute. L’Espagne a pu lever son véto sur le sujet et a participé au Conseil — dans les faits, il aurait suffi d’une majorité qualifiée pour valider l’accord.

Deux ans et demi après le référendum britannique sur la sortie du pays de l’Union européenne, cet accord d’un peu moins de 600 pages est un pas décisif vers le divorce entre Londres et Bruxelles. Il instaure une période de transition qui débutera à partir de fin mars 2019, et qui durera jusqu’à la fin 2020. Mais les Britanniques pourront demander un report, le temps de s’entendre sur la relation commerciale entre les deux parties. Durant cette période de transition, Londres devra respecter le statu-quo européen… sans avoir droit au chapitre. 

Mais tout cela est encore suspendu au vote du Parlement de Westminster, et c’est un pari loin d’être gagné pour Theresa May. L’opposition gronde en effet contre ce texte et le vote pour la ratification, prévue le 11 décembre, pourrait déboucher sur une surprise très désagréable pour la Première ministre. Qui va s’employer à faire la promotion de ce texte arraché de haute lutte.



Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook