Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

VTC : 9 euros minimum le trajet en 2023





Le 30 Décembre 2022, par Paolo Garoscio

Après des années de conflit entre les VTC et les taxis, la situation s’est assagie, non sans grandes lois et interdictions. Désormais, les chauffeurs de véhicules de tourisme cherchent à améliorer leur niveau de vie et à contraindre les plateformes de mieux les payer. Selon Le Parisien, leurs syndicats et les entreprises pour lesquelles ils travaillent ont trouvé un accord majeur pour 2023.


9 euros minimum la course en VTC

Le Parisien révèle, le 29 décembre 2022, l’issue des négociations entre les syndicats des VTC et les entreprises. Un accord a été trouvé pour garantir aux chauffeurs un minimum de 7,65 euros net pour chaque course acceptée. Ce qui signifie que le prix minimum pour une course sur les plateformes telles qu’Uber sera désormais de 9 euros. Car il faut rajouter la commission que ces dernières prélèvent.

Les clients devront donc s’y faire, mais peu seraient concernés. Interrogée par Le Parisien, une des plateformes concernées, non identifiées, estime que seules les courses de moins de 2 kilomètres appliqueront ce tarif minimum. Au-delà, le prix étant déjà supérieur à ce seuil, ce dernier devient automatiquement caduc.

Vers d’autres augmentations dans les tarifs des VTC ?

L’accord, qui devrait être signé avant la fin du mois de janvier 2023, pourrait être rapidement remplacé par d’autres. Car, souligne Le Parisien, les chauffeurs voulaient initialement un course à un prix minimum de 10 euros net pour eux, auxquels il faudra ensuite rajouter la commission des plateformes. Ces dernières, sans surprise, estiment le montant trop élevé, mais les syndicats des VTC ne semblent pas près de lâcher l’affaire.

Surtout qu’une autre question va se jouer : celle du prix minimum horaire. Les chauffeurs aimeraient obtenir une compensation pour le temps de trajet passé avant d’aller chercher le client, et non seulement une fois celui-ci pris en charge. De quoi faire encore grimper la facture pour les utilisateurs...




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook