Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vers la fin du ras le bol fiscal ?





Le 9 Mai 2014, par

Le ras-le-bol fiscal qui a marqué les esprits l'an dernier — et sans doute coûté à la majorité de précieux votes lors des élections municipales — a été entendu. L'exécutif multiplie les mesures afin de réduire autant que possible le fardeau fiscal des ménages les plus modestes.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Deux mécanismes ont été mis en place afin d'alléger les impôts pour les ménages mes moins bien nantis. La première, annoncée par Manuel Valls le 28 avril dernier, a été simplement baptisée « mesure fiscale de soutien au pouvoir d’achat des ménages modestes » : elle représente 500 millions d'euros d'allègements pour cette clientèle.
 
À cela se rajoute une mesure déclamée au micro de BFM par le président François Hollande, qui a annoncé le 6 mai vouloir améliorer le barème de l'impôt sur le revenu pour les salariés modestes. Dans les faits, ces deux mesures se transcrivent de la manière suivante : l'indexation des tranches à hauteur de 0,8% après deux années de gel, et l'amélioration de la décote de 5,8%. 
 
Additionnées, ces deux annonces représentent pour les caisses de l'État 893 millions d'euros qui pèseront dans le budget 2014. Un mal pour un bien : il fallait que le gouvernement puisse présenter un bilan un peu plus flatteur pour les ménages modestes, alors que 30 milliards vont être déversés sur les entreprises.
 
Les contribuables qui enverront leur avis d'imposition en septembre seront donc immédiatement touchés par ces allègements. De fait, ce sont 230 000 contribuables qui ne seront plus imposables en 2014, tandis que 6,8 millions devraient voir la douloureuse s'alléger quelque peu.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook