Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vincent Bolloré grand patron de Canal+





Le 3 Septembre 2015, par

Vincent Bolloré est le nouvel homme fort de Canal+. L'homme d'affaires, déjà président du conseil de surveillance de Vivendi, veut s'investir dans les affaires courantes de la chaîne, voire mettre son grain de sel dans les programmes.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Bolloré aura ainsi son propre bureau au siège du groupe Canal+, où il entend bien peser de tout son poids pour redresser la chaîne et ses satellites. Il n'a évidemment pas oublié de placer ses hommes dans les équipes dirigeantes du groupe. Et s'il a déjà imprimé sa marque avec les programmes TV de la rentrée (notamment l'épisode des Guignols, désormais programmés en crypté), il poursuit à marche forcé la réorganisation de l'empire audiovisuel de Vivendi.

Ainsi, les chaînes gratuites D8, D17 et iTélé vont être rebaptisées. Il faudra dorénavant dire C8, C17 et CNews — on voit bien où Vincent Bolloré veut en venir : créer une dynamique de marque autour du vaisseau amiral Canal+, alors que les directeurs précédents de la chaîne avaient plutôt tendance à ignorer le reste du groupe. Canal+ va également travailler avec d'autres entités de Vivendi.

Ainsi, la « Nuit du rugby », en novembre, sera diffusée sur Canal+ en direct de l'Olympia, propriété d'un certain… Vivendi. À Conakry, en Guinée, c'est une salle de concerts qui va être construite sous le nom Canal Olympia, qui vise à promouvoir des artistes de la scène africaine à travers la chaîne filiale A+ et Dailymotion, le site de partage de vidéos propriété là aussi de Vivendi. L'idée est de faire pousser ces salles un peu partout sur le continent africain, nouvelle cible du groupe.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : canal+

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook