Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vinci veut récupérer l’argent des « péages gratuits » des gilets jaunes





Le 18 Décembre 2018, par

Les péages « gratuits » des gilets jaunes ne l’étaient pas tant que ça. Pendant leur mobilisation, plusieurs opérations « péages gratuits » ont été mis en place… mais Vinci veut revoir son argent.


Pour Vinci Autoroutes, pas question de faire cadeau des péages pendant la mobilisation des gilets jaunes. Le concessionnaire va ainsi écrire aux conducteurs identifiés qui ont profité de l’aubaine pour emprunter gratuitement les routes de l’entreprise. Dans Le Dauphiné, Vinci explique que les automobilistes n’ayant pas pu s’acquitter de leur péage devront payer la somme correspondante à leurs trajets. Vinci Autoroutes n’est pas le seul concessionnaire à vouloir retrouver les conducteurs opportunistes ; la société APRR cherche également à récupérer les sommes perdues.

Le mouvemente des gilets jaunes a été l’occasion, pour bon nombre de manifestants, de procéder à des actions « barrières levées » aux péages des autoroutes. Vinci a expliqué dans un communiqué que près de 250 sites sont ou ont été quotidiennement impactés par le mouvement : actions de filtrage, de blocage, d’entrave à la libre circulation, que ce soit au niveau des échangeurs autoroutiers ou sur les voies de circulation.

Le concessionnaire, surtout présent dans le sud de la France, a chiffré le coût de l’ensemble des dégâts occasionnés par ces manifestations à « plusieurs dizaines de millions d’euros ». Récupérer une fraction des péages non payés est une solution, mais peut-être pas la plus efficace car il faut identifier les véhicules. Sous réserve aussi que l’entreprise puisse juridiquement obtenir réparation auprès des automobilistes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Vinci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook