Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vins de Bordeaux : les ventes primeur ont de la bouteille





Le 14 Juin 2017, par

Le millésime 2016 des vins de Bordeaux a démarré sous de bons augures. Selon le Syndicat des courtiers en vin, les prix sont orientés à la hausse par rapport à l'an dernier.


La campagne des primeurs pour les vins de Bordeaux a bien débuté.  Chaque année, entre avril et juin, les vins provenant de quelques 250 propriétés et toujours en élevage voient leurs prix fixés alors qu'ils ne seront livrés que 18 à 24 mois plus tard. Des ventes primeur qui sont une aubaine pour les producteurs, qui génèrent ainsi de la trésorerie, mais aussi pour les clients qui bénéficient là de prix plus abordables que s'ils achetaient les vins une fois disponibles dans le commerce.

 

Cette année donc, les prix affichent  une progression moyenne de 12% par rapport à 2015. Il y a eu des pointes à 20%. Mais pas d'excès afin de ne pas faire fuir les clients ou dégrader l'image de cette initiative comme cela avait été le cas en 2009 et 2010. Ces ventes ne représentent qu'une toute petite partie de la production, 2% en volume, mais elles pèsent pour 10% environ du chiffre d'affaires.

 

Le millésime de l'an dernier s'annonce bien. La hausse des prix primeur s'explique en effet par la qualité jugée « exceptionnelle » des vins de 2016, qui se hisseraient à la hauteur de ceux, fameux, de 2010. De plus, le gel du mois d'avril a eu un impact sur les volumes (de 10 à 20% de moins) a également eu tendance à faire grimper les prix.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : vin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook